30/06/2008

 

 

feder 12

 

 Hier sur un coup de tête, j'ai pris la voiture,et je suis allée à la mer, alors que tout le monde était dans le sens inverse.. Il était presque 20h, j'avais une heure de route, et pourtant.. Il fallait que je parte, et que je change d'air. A défaut de ne pouvoir partir en vacances, il fallait bien trouver un endroit plus près. A table, lorsque je suis en train de manger, j'entends des gens à côté de moi qui discutaient de leur situation. Vue qu'ils parlaient relativement fort, il était difficile pour moi de les ignorer.
A entendre ce que le premier interlocuteur disait à son comparse, il vivait une situation relativement difficile. Sa femme le quitte, il ne comprend pas pourquoi, et cherche à la reconcquérir par tout les moyens.
J'ai toujours dit, et je le pense toujours, que l'amour est la plus grande force au combat. Lorsque l'on se bat au nom de l'amour, on est capable de parcourir le monde entier, écraser et terrasser les pires ennemis, monter et grimper tout en haut d'une montagne, et essayer de toucher le ciel.
Quoi de plus beau? Et pourtant, dans la réalité, la vie est bien plus cruelle que cela.. On a beau vouloir se battre, et parfois, on perd vite la bataille...
Le pire, dans une relation, c'est de ne pas savoir pourquoi l'autre nous a quitté.. Comme je l'ai vécu récemment, on se pose des tas de questions, et on ne trouve jamais les réponses. Je ne comprends pas pourquoi , et comment on peut faire ça à une personne qu'on a aimé, et avec qui on a partagé tant de choses ! N'a-t-on pas de respect pour l'autre? N'y a-t-il pas un minimum de reconnaissance envers l'autre? Même si on ne l'aime plus, même si on ne veut plus partager de moments avec, il mérite de le savoir... Comment peut-on alors tourner la page, et décider d'avancer, alors que l'autre a décidé de nous couper la route sous les pieds?
Bref, j'écoute attentivement, et le fait de le voir si déterminer à vouloir récupérer sa femme, me touche. J'avais envie de l'aider.. Mais comment? J'imaginais alors, une personne proche, qui vivrait la même situation, et je me suis demandée, ce que je lui dirais à la place de son ami.
J'avais difficile à trouver les mots.. Parce que d'un côté, nous avons envie de le soutenir dans sa démarche, mais d'un autre, si nous savons que c'est perdu d'avance, on ne peut pas non plus le laisser continuer à espérer pour rien... On n'est jamais sûr de rien, c'est un fait, mais avons-nous le droit de nourrir un espoir qui ne prendra jamais forme? Au risque que l'autre soit encore plus déçu, et ne nous reproche un jour de ne pas lui avoir ouvert les yeux plus tôt?
Ce que j'avais du mal à saisir aussi, c'est comment une personne peut changer du jour au lendemain de comportement? La veille, prétendre aimer, et le lendemain, partir sans rien dire?
On se pose alors les questions à savoir, si l'autre n'a pas joué la comédie pendant tout ce temps, que cache-t-elle, pourquoi a-t-elle changé d'un coup? Il y a de quoi perturber quelqu'un, ce qui semblait être le cas de mon voisin de table...
Après les avoir écouter longuement, je conclue que les deux amis, repartent bredouille.. L'un sans solution, l'autre...sans avoir pu en donner une.. 

11:01 Écrit par Selena dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Ah, les histoires de coeur ! C'est toujours difficile à gérer. Lorsqu'on se retrouve au milieu d'incompréhensions, on n'a pas le recul nécessaire pour réagir lucidement, tant les sentiments nous aveuglent. Les liens sacrés du mariage étant à ce point si puissants, le parcours qui précède cet célébration finale est souvent jalonné de nombreuses souffrances, de surprises plus ou moins désagréables, de déceptions, de colères ou de déprimes. C'est dire combien il faut se montrer prudent lorsqu'on s'engage dans cette voie particulière où les sentiments sont sollicités en permanence. Croire trop vite quelque chose, "se faire des films", comme on dit, et la déception n'est pas loin. C'est pourquoi, selon moi, une attitude prudente, réservée, retenue, est préférable dans un premier temps, avant de s'engager vraiment dans une relation dont on connaît l'issue logique.
Maintenant, il faut savoir ce que l'on veut. S'il s'agit de passer du bon temps, de flirter, de papillonner, l'espace d'une saison, on ne craint pas le rejet, l'abandon, on sait où l'on va et à quoi s'attendre dans le pire des cas.
Mais si l'on a en tête une intention sérieuse, une démarche en vue d'une relation durable, c'est différent. Je t'en dirais plus la prochaine fois, si tu veux. (Je ne vais pas tout de dire d'un coup.)
Si tu as quelque chose à me répondre, utilise mon adresse email, plutôt que le blog, à moins de trouver un article qui corresponde à ce sujet. Et puis si ça ne regarde personne, autant ne pas le rendre publique.
Fais comme tu veux.
Charly...

Écrit par : " Charly " | 30/06/2008

kikoo! je suis rentrée! et en va cances trés bientot! kiss

Écrit par : Lindsay | 15/07/2008

En amour, ou plutot lorsqu'un couple se separe, il faut toujours un "gagnant" et un "perdant". Que faire d'autre que de l'accepter?

Écrit par : Lindsay | 24/07/2008

reviensss

Écrit par : Comme Un Rêve | 02/09/2008

bonjour un petit bonjour en passant...
j espere que tu vas bien...
une merveilleuse journée a toi...
coeurdenfant

http://coeurdenfant.skynetblogs.be/

Écrit par : COEURDENFANT | 26/11/2008

Les commentaires sont fermés.