20/05/2008

 

best_of_special_cg_0126

 Pour la première fois depuis longtemps, je me suis faite larguée. Et pour une surprise, je dois dire qu'elle était de taille. Je ne m'y attendais pas du tout, et comment réagir lorsqu'on croit contrôler toute situation, et pour finir, on réalise qu'on en perd totalement le contrôle? J'ai beaucoup de mal à encaisser le coup. Je pleure, sans cesse, me pose mille questions. Je ne comprends pas? Pourtant, tout allait bien, on avait déjà même parler de faire des projets, et il avait l'air si amoureux, si attaché. J'ai rencontré la famille, les parents, les amis. Je restais longtemps méfiante, de peur d'être blessée, de souffrir. Il a essayé de me rassurer comme il le pouvait, il me disait que si je ne lui laissais aucune chance, il partait perdant déjà au début. J'ai cru bon le croire, j'ai cru bon espérer. Et pourtant, me voilà dans les sentiers de la tristesse, dans le fin fond du désespoir. Car tout ce en quoi je ne croyais plus, il avait l'espace d'un moment, réussi à me faire croire à nouveau. Et au moment où j'étais la plus fragile, au moment où j'avais décidé d'être entière, et de me laisser aller, il me dit " Je crois que j'ai fait le tour"... Le tour de quoi ? Je me pose encore la question? Il ne m'a pas laissé le choix... Avait-il au fait, vraiment essayé de me connaître? Je ne pense pas. Il a vu ce qu'il y avait à la surface, sans jamais vraiment gratter ce qu'il y avait à l'intérieur, et voilà qu'il me dit simplement cela.. Le monde a du sembler s'écrouler sous mes pieds. Je n'en revenais pas... Sur le moment, j'ai encaissé, sans rien dire. Je ne trouvais pas mes mots, comment pouvais-je répondre à cela? Quoique je dise, ou quoique je fasse, de toute façon sa décision était déjà prise. Continuer à me battre ou me défendre n'aurait rien changé. Et je reste là, maintenant, avec mes frustrations... Parce que oui j'en ai... Je n'ai pas eu l'occasion de lui dire ce que je pensais.. Mais simplement parce qu'il ne m'en a pas laissé l'occasion... Il avait décidé que c'était fini, et cela ne pouvait pas en être autrement. Je me suis retournée, pour pas qu'il ne voit les larmes couler sur mon visage, et j'entends "Sans rancune"? Comment pouvait-il encore m'infliger cela? N'avait-il donc aucun remord? Aucun regret à ce qu'il venait de dire ou faire? Qu'en est-il de ce qu'il m'a montré tout ce temps? Etait-ce de la comédie? Un coup de coeur? Je savais que ce qui montait vite, pouvait descendre tout aussi vite, mais pas à ce point là. Cela fait 4 jours, et je continue encore à pleurer. Je n'arrive pas à me contenir. Pourquoi? J'aurais eu besoin d'en discuter, de comprendre, et essayer d'arranger les choses plutôt que de tourner le dos comme ça. Mais voilà, il est tellement plus facile de changer de route, plutôt que de grimper sur une route entravée d'embuches. Il faut laisser le temps au temps, et seul les jours atténueront ma douleur, et ma peine.. Pour qu'un jour, enfin je comprenne, que parfois, il y a des choses qui ne se comprennent pas...

19:41 Écrit par Selena dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |