01/04/2006

Châtiment..

 

Les jours passent, et je me rends compte que cela va de mieux en mieux.. Souffrir d'une absence est douloureux, mais le temps efface bien les choses.. Il y a deux jours, j'ai eu droit à un large sourire.. Cela était bien peu, mais m'a largement suffit pour égayer ma journée. Maintenant nous ne risquons pas de nous croiser pour les semaines à venir. Puisqu'il a un planning bien rempli et moi aussi. Des fois je me demande vraiment pourquoi il m'arrive d'avoir si mal de ne pas le voir, et puis tout d'un coup, cela devient beaucoup plus simple et beaucoup plus clair.. Les deux trois premiers jours sont souvent difficiles, mais une fois passé le cap, je dois dire que cela ne me perturbe plus autant. J'ai le coeur léger, je ne sens plus cette boule à l'estomac, je ne ressens quasiment plus cette tristesse au fond de moi, et il plane pour le moment, un sentiment de quiétude, et de sérénité. Si cela pouvait être tout le temps comme cela, ca m'arrangerait.

J'ai ce sentiment avec un ou deux personnes.. Il y a un autre homme, que je ne croise que quasiment une fois par mois, lors de nos sorties habituelles. Tant que je ne le vois pas, j'y pense pas. Mais lorsque nous nous croisons, mon coeur bat la chamade, et j'ai encore les petits frissons amoureux pendant au moins 3 jours. Et cela s'en va, jusqu'à notre prochaine rencontre.. 

Je me demande pourquoi il faut toujours que je rencontre des gens qui ne partagent pas les mêmes sentiments.. Une amie m'a dit ce matin " C'est bizarre, mais je me demande pourquoi je persiste tant avec un homme qui ne veut pas de moi... En fait, je crois que s'il avait été amoureux de moi tout de suite, c'est moi qui aurait laché... ".. Alors oui, passons nous notre temps à courir après une personne qui ne sera jamais accessible ? Est ce cela le but ? Est ce cela qu'on appelle à conquérir, à séduire ? 

Je dois admettre, que ce sentiment, je l'ai aussi.. Et nous l'avons probablement tous.. J'ai entendu dire " Celui qui passe son temps à courir après l'autre, a toujours été perdant...Alors je préfère qu'on court après moi.. " Dans ce cas, nous n'aimerons jamais la bonne personne.. on s'acharnerait à aimer une personne qui nous fuit, et fuire une personne qui nous aime peut être.. Quelle ironie...   

20:26 Écrit par Selena | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour Selena, Merci de m'avoir renseigné l'adresse de ton nouveau blog, si tu le permet je vais l'ajouter à mes favoris
Je te remercie pour ta visite sur le mien
Bisous
Cricri

Écrit par : CRICRI | 01/04/2006

Rebonjour, Je suis passé tantôt en vitesse et je n'avais pas lu ton texte. Je crois que j'ai connu plus ou moins la même chose, je courais après une femme, il y a de ça quelques années mais qui manifestement ne m'aimait pas, tandis qu'une autre m'aimait dans l'ombre. Résultat, j'ai perdu les deux et dame solitude accompagne mes jours
Je crois qu'il faut laisser faire le destin, le forcer peut-être un tout petit peu, toute notre vie est écrite au moment de notre naissance
Je t'envoie des bisous pour te remonter un peu le moral
Cricri

Écrit par : CRICRI | 02/04/2006

Je viens à la découverte Je partage un peu la même souffrance de l'absence , on a bon me dire tu n'y peux rien , laisses passer le temps et tu veras ....çà m'énnerve , que peut on faire contre la souffrance d'un amour perdu et vivre de son absence !
Tout à fait d'accord avec ce dicton :
" Plaisir d'amour ne dure qu'un temps..chagrin d'amour dure toute une vie"
Quand à toi , ce n'est pas perdu , gardes l'espoir mais dis toi que c'est le destin qui décidera toujours de tout!
Courage
Chloé

Écrit par : Chloé | 02/04/2006

Bonsoir Selena Oh que non ce n'est pas moi sur les photos de mon blog !
Merci de ta visite , je suis très contente , merci ...
A bientôt j'espère
Chloé

Écrit par : Chloé | 03/04/2006

bonjour ... moi aussi je connais cette ironie .. et elle est vraiment injuste ... le monde est mal fait ! Je me retrouve dans tes paroles ... avoir envie de lui plair parce qu'il ne nous regarde pas ... puis quand il vous regarde enfin, ne plus rien ressentir, comme si le charme s'était rompu ....

Écrit par : Fella | 06/04/2006

Les commentaires sont fermés.